feb 142009
 

Dans le cadre de la destruction méthodique du système scolaire italien, la ministre Maria Stella Gelmini a récemment décrété que, désormais, l’évaluation des élèves de l’école élémentaire devrait être chiffrée, sur une base de 1 à 10.
Depuis 1977, la loi interdisait aux enseignants des écoles élémentaires et des collèges d’utiliser les notes, celle-ci étaient remplacées par des appréciations établies de façon autonome par chaque établissement scolaire.
Lors de la remise des bulletins, en entretien individuel avec chaque famille, les compétences des enfants étaient amplement détaillées et expliquées par les enseignants.
Cette mesure n’avait pas été prise au hasard, elle correspond aux conclusions de recherches effectuées par des enseignants, des pédagogues de renom et des psychologues.
De toute façon, pas besoin d’être un ponte de l’éducation pour comprendre que donner des notes rigides et froides à un enfant de 8 ans, le mettre en compétition permanente avec ses camarades et exiger de lui des performances quantifiables est non seulement absurde mais contre productif. Lire la suite →

 Lascia un commento

(richiesto)

(richiesto)

Puoi usare questi tag e attributi HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>